La mission des Débrouillards, après 35 ans : plus importante que jamais !

La mission des Débrouillards, après 35 ans : plus importante que jamais !

Par Félix Maltais, éditeur et fondateur

Allocution présentée le 10 décembre 2016, lors de la cérémonie du 35e anniversaire des Débrouillards, au Planétarium Rio Tinto Alcan, à Montréal

 
 
 

À nos lectrices et lecteurs, à leurs parents, enseignantes et enseignants, et à tous les artisans et amis du Mouvement éducatif Les Débrouillards

En ce jour de notre 35e anniversaire, je veux dire beaucoup de Mercis.

D’abord, 1001 Mercis à nos lectrices et lecteurs et aux jeunes qui participent à nos activités d’animation partout au Québec, car vous êtes notre raison d’être. Notre plus belle récompense, c’est de voir votre plaisir à découvrir, à expérimenter, à faire des activités et des lectures scientifiques. Et merci à vos parents et à vous enseignantes et enseignants, pour leur confiance réitérée depuis 35 ans.

Merci à nos équipes (magazines, sites web, activités d’animation, etc.), pour votre compétence et votre dévouement, qui font le succès de nos produits et activités.

Merci à mes principaux compagnons d’il y a 35 ans, Robert Richards, de l’Agence Science-Presse, Claude Benoit et Michel Bois, du Réseau Technoscience, et notre incroyable dessinateur Jacques Goldstyn, qui ont tous participé étroitement à la création des Débrouillards. Un gros merci à Suzanne Spino, ex-DG de Bayard Canada, qui s’est jointe à nos activités d’édition il y a 22 ans, et à son successeur Hugues de Foucauld, avec qui nous écrirons l’avenir.

Je remercie également le ministère québécois de l’Économie, de la Science et de l’Innovation, qui nous appuie depuis nos débuts, ou presque. Il y a trois ans, le gouvernement québécois nous a confié un mandat additionnel, celui de rejoindre les adolescents avec un nouveau magazine science-techno-société, Curium, un site web et des dérivés sur les médias sociaux. Des produits éducatifs dignes de nos adolescents, de leur soif de savoir et de leur désir de jouer un rôle actif dans leur milieu. Nous en ferons un succès pareil aux Débrouillards et aux Explorateurs, c’est promis !

Le ministère du Patrimoine canadien a droit lui aussi à nos remerciements, car il aide généreusement nos magazines depuis 35 ans. C’est grâce à cette aide que nous avons pu lancer les Explorateurs, le magazine nature et environnement des 6-10 ans, dont nous célébrons aussi les 15 ans aujourd’hui.

Merci enfin à nos partenaires, comme Hydro-Québec et Espace pour la Vie, qui nous accueille généreusement dans son magnifique Planétarium Rio Tinto Alcan.

35 ans après de modestes débuts, nous devons tous être très fiers de ce que nous avons accompli. En 2016, avec ses 800 000 magazines vendus et 400 000 donnés surtout aux écoles, avec ses 50 000 jeunes participants aux activités d’animation, avec trois sites web et de nombreux partenariats en télévision et ailleurs, Les Débrouillards est certes le principal mouvement éducatif au pays. Que ces succès nous incitent à amplifier notre action éducative là où nous excellons, et aussi sur de nouveaux créneaux, nous ajustant sans cesse aux besoins, désirs et intérêts de nos clientèles.

Cet anniversaire est mon dernier en tant qu’éditeur, car l’été prochain je céderai le flambeau à mon éditrice adjointe Isabelle Vaillancourt, persuadé qu’elle saura le porter encore plus haut. Isabelle sait qu’elle pourra compter sur moi pour l’aider dans ses tâches.

Au fil des ans, Les Débrouillards est devenu une véritable institution québécoise. Notre mouvement éducatif n’appartient plus à ses fondateurs. Il appartient à la société québécoise, qui nous a confié le mandat de travailler à l’éducation scientifique de la jeunesse. Les Débrouillards, c’est un projet de société dont nous sommes humblement les dépositaires.

Les Débrouillards, c’est le projet d’une société où les citoyens disposent des outils scientifiques et intellectuels pour s’épanouir et participer pleinement à la vie collective. Car la science est essentielle pour bien comprendre les problèmes auxquels nous faisons face et pour leur trouver des solutions. Cela est encore plus important maintenant et demain, car des réponses simplistes et fausses aux problèmes sociaux, environnementaux et économiques circulent abondamment et séduisent certains esprits.

Que nos efforts de diffusion de la culture scientifique continuent d’enrichir la vie des jeunes et les aident à devenir des citoyens responsables, ouverts, informés et critiques.